Examen des rapports du Parlement et du Sénat


Titre du rapport : Synthèse des recommandations de rapports nationaux sur les soins palliatifs (mai 2012)


Depuis 1995, il y a eu neuf grandes consultations nationales auprès de Canadiens qui reçoivent en totalité ou en partie des soins palliatifs ou de fin de vie. Ces neuf rapports tirés de ces études renferment un total de 85 recommandations visant à améliorer les soins des mourants et de leurs familles. Ces recommandations peuvent être regroupées en cinq grandes catégories de politiques : accès aux soins, soutien aux personnes soignantes des familles, qualité des soins, planification préalable des soins et responsabilité fédérale. Ce document de travail résume les 85 recommandations extraites des neuf rapports nationaux, examine la pertinence constante de ces recommandations et détermine celles encore importantes à la mise en application des domaines prioritaires éventuels pour l'initiative ALLER DE L'AVANT.

Pour consulter un bref complément d’information sur ce document de travail, cliquez ici

Pour lire le document de travail intégral, cliquez ici 

À votre attention

Bien que des progrès aient été réalisés dans la mise en application de plusieurs de ces 85 recommandations extraites des neuf rapports nationaux publiés entre 1995 et 2000, il en reste encore d'autres des autres rapports qui demeurent pertinents et qui peuvent contribuer au travail de l'initiative ALLER DE L'AVANT.  

  1. Que pensez-vous, par exemple, des recommandations suivantes?

    - Créer un crédit d'impôt remboursable aux personnes soignantes des familles.

    - S'assurer que les services de soins palliatifs soient couverts en vertu de tous les régimes d'assurance santé fédéraux, provinciaux et territoriaux en les incluant peut-être comme un service assuré en vertu de la Loi canadienne sur la santé, reconnaissant ainsi un droit à des soins à domicile, des soins de longue durée et des soins palliatifs à tous les Canadiens.
     
  2. Y a-t-il d'autres recommandations que vous croyez très importantes?
     
  3. Quelle lacune devrait être traitée en premier pour créer une approche palliative intégrée?